Le  Cinsault

C'est l'enfant du pays, né sur les coteaux de Provence. On l'a longtemps croqué comme raisin de table avant de le destiner prioritairement à la vinification. A côté du grenache et de la syrah auxquels on l'associe volontiers, c'est un grand tendre aux potentiels tannique et alcoolique fort modestes. Justement ! Il tempère à merveille les excès de ses compagnons, leur apportant fraîcheur, souplesse et légèreté. Des qualités qui particpent grandement de la belle réputation des rosés des Côtes de Provence.