English (United Kingdom)French (Fr)
logo jeannette   logo landue  
thumb accueil
thumb jeanette
thumb jeanette
thumb vins
thumb references
thumb boutique
Acceuil La Jeannette Landué Les vins Paroles d'experts
La boutique
VTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
   A l'heure de la vinification
   Ces détails qui font la différence…

 

Nos secrets
de fabrication
vini thumb
vini thumb2
vini thumb3

Savoir-faire… Pour faire un bon vin, c'est simple. Enfin, presque… Il faut une belle terre, de beaux raisins, mûrs à souhait, et — c'est là que ça se complique ! — un homme de l'art capable d'enfermer toute cette beauté dans une bouteille sans jamais la trahir. Cet exercice délicat mais passionnant fait depuis de longues années le quotidien de Boris Rieux, le maître de chai des Chateaux La Jeannette et Landué.

C'est en 2000 que cet enfant du pays s'est vu confier la cave de la Famille Limon, une installation pensée et équipée — réception gravitaire, groupe de froid, cuves thermorégulées… — pour des vinifications parfaitement maîtrisées et optimisées. Au fil des ans, il a parfait sa connaissance des deux vignobles pour pouvoir en tirer la quintessence. En homme d'expérience, il a su adapté ses méthodes, renoncer à certaines, en développer de nouvelles pour ne jamais forcer la Nature mais toujours l'accompagner. "Pour les rosés, je vinifie chaque cépage à part. Parfois même, j'isole des parcelles de vieilles vignes. Cela nous permet de travailler nos assemblages avec un maximum de précision. Dans la nuance ! Pour mes rouges, en revanche, je glisse dans ma syrah une pointe de grenache au moment de l'encuvage. Ces deux-là, en effet, se complètent parfaitement, le premier protégeant le second d'une oxydation trop rapide, le second apportant au premier du gras et de la rondeur."

Il a ainsi soigné chaque détail de ses vinifications, jusqu'à la mise en bouteille, C'est ainsi, par exemple, qu'il a longuement travaillé sur le vieillissement de ses vins rouges, testant au fils des années plusieurs barriques afin de trouver le compromis idéal. "Taille, bois, chauffe, épaisseur : dans cette alchimie qu'est l'élevage, tout compte, explique-t-il volontiers. Après plusieurs essais, nous nous sommes finalement fixés : nos rouges passent en futs de chêne français de 54 millimètres d'épaisseur, brûlage moyen. Cela apporte juste ce qu'il faut de boisé, des arômes toastés qui marquent le vin sans jamais le dominer, le fruit restant toujours en avant."

© Crédit photo : Hervé Fabre - Réalisation : onlywine.fr