English (United Kingdom)French (Fr)
logo landue    
thumb accueil
thumb jeanette
thumb vinification
thumb vins
thumb references
thumb boutique
Accueil La Jeannette La vinification Les vins Paroles d'experts La boutique
VTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
   Château de Landué
   Bio depuis un demi-siècle…

 

Les cépages
de Landué
cepage thumb syrah cepage thumb cinsault
Syrah Cinsault
cepage thumb grenache cepage thumb carignan
Grenache Carignan
cepage thumb ungiblanc cepage thumb clairette
Ugni blanc
Clairette

Son histoire… On aurait pu célébrer la naissance de la République Française en trinquant avec un verre de Château de Landué : la première vinification réalisée sur le domaine cuersois date, en effet, de… 1792 ! Cela en fait très certainement l'une des caves les plus anciennes de Provence.
Cet esprit pionnier va se révéler à nouveau près deux siècles plus tard. En 1964, Landué adopte le mode cultural défini cinq ans plus tôt par Raoul Lemaire et Jean Boucher : l'agriculture biologique. Non à la chimie ! Depuis cinquante ans, le vignoble est amendé avec des engrais naturels, traité contre les maladies au souffre et au cuivre, et désherbé mécaniquement. Une approche naturelle reconnue dès 1992 par le label Ecocert, créé un an plus tôt.
Cette dynamique “bio” a séduit Gisèle et Hervé Limon, propriétaires du Château La Jeannette, situé dans la Vallée des Borrels, à une quinzaine de kilomètres de là. En 2007, le couple s'est ainsi porté acquéreur de la propriété. Un an plus tard, soucieux de tirer la quintessence de ce vignoble exceptionnellement pur et de ses vieilles vignes qui, pour certaines, flirtent avec le centenaire, il décide de transférer la vinification à La Jeannette afin de profiter de sa cave moderne, parfaitement équipée pour la production de vins de qualité. Un choix dont les fidèles de Landué se réjouissent davantage à chaque millésime les crus maison ne cessant de gagner en qualité.

 

Son terroir… A cheval sur les communes de Cuers et Solliès-Pont, le vignoble du Château de Landué est situé dans la région la plus chaude du Var. Haute de 700 mètres, la barre de Cuers, sa voisine, interdit en effet les entrées maritimes, ces vents frais qui soufflent en fin de journée et au petit matin. L'été, quand le cycle végétal s'accélère, les températures grimpent. En manque d'eau, les vignes bloquent alors le développement des sarments pour privilégier celui des grappes, les racines perçant en profondeur un sol fait de pierres et d'argile pour leur rapporter l'humidité et les nutriments dont elles ont besoin. Des conditions dures pour le végétal, mais parfaites pour le vigneron qui, à l'heure de la vinification, peut travailler des fruits aussi mûrs que concentrés pour produire des vins complexes, fruités, vifs et minéraux.

© Crédit photo : Hervé Fabre - Réalisation : onlywine.fr